-----------------------------------------

---> La QUESTION N°2400 vaut désormais 10 points.

 

---> Dernières critiques :
FLUGPARKEN de Jens Ostberg.
THE STONE ROSES : MADE OF STONE de Shane Meadows.
NOGLE HUS SPEJL de Michael Noer.
JUILLET AOUT de Diastème.
(M)UCHENIK de Kirill Serebrennikov.
CHOUF de Karim Dridi.
NERVE d'Henry Joost et Ariel Schulman.
TONI ERDMANN de Maren Ade.

 

 

 

- Consultez les règles de la LANTERNE MAGIQUE en cliquant ici.

 

- Consultez les règles du QUIZZ en cliquant ici.

 

SI VOUS VOULEZ CREER VOTRE BLOG, NE CHOISISSEZ PAS OVER-BLOG. DES BUGS TOUS LES JOURS !!!
-----------------------------------------

CELINE FAIT SON CINEMA

LES AUTRES INCONTOURNABLES DE CELINE

LA SAGA DES ETOILES FILANTES

D'AUTRES ETOILES FILANTES

LE BLOG DE D&D

MON CINEMA

MATIERE FOCALE

ARRET SUR IMAGES

WORLD COMMUNITY GRID

FREAKOSOPHY

AUJOURD'HUI J'AI APPRIS...

LA VIE ROCAMBOLESQUE ET INSIGNIFIANTE DE BRAD PITT DEUCHFALH

CELLULOIDZ

PETITION POUR LE DVD FREAKS & GEEKS EN FRANCAIS

ART OF THE TITLE

L'ETRANGE FESTIVAL

SAUVONS LE GRAND ECRAN ITALIE !

IMDB
 

 
 
 
Join the Blue Ribbon Online Free Speech Campaign
 
 
 
 
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 01:12

Mis en lumière par MAYDRICK dans LANTERNE MAGIQUE
Poster un commentaire -
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 19:00

DAVID BOWIE ET ELIZABETH TAYLOR

(David Bowie et Elizabeth Taylor)

Mis en lumière par MAYDRICK dans PERSISTANCE RETINIENNE
Poster un commentaire -
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 01:59

Mis en lumière par MAYDRICK dans LANTERNE MAGIQUE
Poster un commentaire -
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 19:00

CAROL CLEVELAND

Mis en lumière par MAYDRICK dans PERSISTANCE RETINIENNE
Poster un commentaire -
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 10:07

Mis en lumière par MAYDRICK dans LANTERNE MAGIQUE
Poster un commentaire -
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 19:00
 
Mis en lumière par MAYDRICK dans PERSISTANCE RETINIENNE
Poster un commentaire -
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 00:44

Mis en lumière par MAYDRICK dans LANTERNE MAGIQUE
Poster un commentaire -
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 19:00

MARY CARLISLE

Mis en lumière par MAYDRICK dans PERSISTANCE RETINIENNE
Poster un commentaire -
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 00:00
CLASSEMENT
1319 pointsKENNEBUNKT
581 pointsZOZEF
174 pointsRONNIE
119 pointsJIPE
108 pointsDADA
105 pointsTITINE
51 pointsHAMLET
35 pointsODOMAR
25 pointsSAMOM
19 pointsGUCHO
18 pointsMAXLAMENACE_89
17 pointsCINEMIK
16 pointsLIMBO
10 pointsLMK
9 pointsAKARIZA
 SEB
8 pointsAL
7 pointsCYRILLE

 

 

Mis en lumière par MAYDRICK dans LANTERNE MAGIQUE
Poster un commentaire -
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 23:13

---------  PATHE LEVALLOIS  ---------
---------------  SALLE 7  ---------------

Mardi 20 juin 2017, 21h45
HHhH de Cédric Jimenez

 

                Deuxième venue dans ce plexe qui cultive une fausse idée du luxe. Rien n'a bougé. Le lieu est simplement petit-bourgeois, arrogant par son vide immense (accentué par le peu de personnes qui le fréquentent), dépourvu d'originalité par son dépouillement (qui n'a rien à voir avec l'épure des Fauvettes, par exemple), et expurgé (de manière bien suspecte) de tout accent populaire.
 

Cette fois, pas de vigile à l'entrée. Le plan Vigipirate et l'état d'urgence sont pourtant plus que jamais en place. Cela fait quand même du bien de ne plus sentir la chape de plomb du tout sécuritaire ! En revanche, les cordons de sécurité sont de sortie et zèbrent l'accueil de la façon la plus laide. Le personnel est toujours agréable, souriant, sympathique. Le plexe est vraiment clean. Ici, la propreté semble être l'une des priorités. Un petit plus remarqué à l'entrée : des sachets en plastique sont disponible pour les parapluies. Belle attention, d'autant que c'est la première fois que nous remarquons ce service dans un plexe !
 

Une fois passé l'accueil qui ressemble décidément davantage au rayon friandises des supermarchés, commence le dédale des couloirs, escalators et chemins fléchés pour arriver à bon port. C'est tout de même bien indiqué, mais tout se fait avec le mauvais goût des couleurs et des formes de l'enseigne.
 

La salle 7 est une salle moyenne même si l'écran est quand même très grand. Elle ne sera remplie qu'à 10% environ. C'est peu. C'est très peu. L'avantage c'est que nous n'avons pas eu à subir les lumières des téléphones portables ou les bavardages incessants qui nous avaient exaspérés lors de notre précédente venue. En revanche, il n'y a rien à faire pour les deux jeunes gens placés derrière nous, impatients de voir LES EX après la diffusion de la bande-annonce. Nous en profitons pour remarquer que les diverses publicités projetées avant le film font mal aux yeux. Par la piètre qualité de certains films à venir comme nous le mentionnions à l'instant, mais surtout par les lumières de la salle qui sont mal orientées et tapent directement sur l'écran, affaiblissant de ce fait la netteté de l'image. Un peu comme quand il s'agit de regarder n’importe quel écran en plein soleil. Courage, les amis. Heureusement que ces lumières s'éteignent pendant le film. Néanmoins, il reste un bloc de sécurité en bas à droite de l'écran, qui nous informe de la sortie de secours au cas où un film avec Louis Garrel serait projeté. Evidemment, ce bloc est extrêmement gênant car il est impossible à éluder, et il diffuse une lumière suffisamment forte pour baver sur l'écran quand celui-ci s'assombrit,  enfin, il casse une pénombre qui aurait été magnifique sans sa présence. D'ailleurs, il faut bien remarquer que le noir qui enserre l'écran est assez sublime. L'espace entre l'écran et le plafond est conséquent (même s'il ne permet d'occulter les lignes brillantes qui le rayent), alors que le mur sur la gauche de l'écran est bien trop proche.
 

Le rapport avec la salle est très agréable. Nous y voyons bien à toutes les places. Notons qu'il existe des fauteuils duo dans les rangées du haut. Vous serez sûrs d'être confortables où que vous soyez placés, avec de la place pour vos jambes, et un dossier très haut qui vous assure de pouvoir appuyer votre tête.
 

Toujours dans un souci de qualité optimale dont font preuve les derniers plexes construits et qui veulent se doter des dernières innovations technologiques, l'image est ici superbe. Du 4K savoureux, bien servi par une luminosité parfaitement réglée.
 

Ce qui n'est pas à la hauteur, c'est l'audio. Quel son affreux ! Jamais je n'ai entendu cela. C'est inacceptable vu les efforts consacrés à la qualité de projection. Il y a nettement un problème dans cette salle, que le manque personnel n'a pour l'instant pas décelé. Les graves sont bizarrement métalliques et saturent très très vite. Deux heures de la sorte sont deux heures insupportables. Voilà exactement le type de problème qu'un projectionniste pouvait résoudre quand chaque cabine de projection disposait du sien. Maintenant, il y a un seul projectionniste par plexe et des problèmes peuvent émailler les séances sans que personne ne soit prévenu. Il m'est par exemple arrivé de voir un film américain en version française alors qu'il était annoncé en version originale ! Avant, les projectionnistes vérifiaient les copies  quand ils les recevaient. Maintenant c'est fini. Les défauts se décèlent (par les spectateurs) à la première séance du mercredi matin, c'est pourquoi il faut toujours les éviter. Et c'est aussi pourquoi les plexes peuvent se vanter de mettre en place des services comme des plastiques gratuits pour parapluies, il n'en reste pas moins que les vrais services auxquels sont en droit d'attendre les spectateurs d'un film, c'est-à-dire voir un film dans les meilleures conditions possibles, ceux-là sont réduits à une peau de chagrin. La faute aux exploitants qui rognent sur tous les postes pour se faire le plus d'argent possible ? C'est certain. Les plexes comme Pathé et consorts ont les moyens de se payer plusieurs projectionnistes vu leurs bénéfices, et de rester rentables. Mais ce qui est tout aussi certain c'est que le public a aussi sa part de responsabilité car en dépit des mauvaises qualités de projection rencontrées, il finit toujours par y retourner. Vous n'êtes pas raisonnables, non plus, comme disait le chansonnier.
 

Nous n'aimons pas non plus les lumières qui s'allument violemment dès le générique de fin. Ca, c'est le truc qui fait vraiment mal aux yeux, d'autant qu'il est très fréquent de trouver dans des salles des lumières qui se rallument progressivement. Nous ne comprenons décidément pas pourquoi des plexes choisissent encore d'agresser leur public de la sorte !
 

Fait insolite au cours de cette séance : une mouche est parvenue à rentrer dans la salle et nous a fait admirer ses prouesses. Tantôt en venant s'accrocher à l'écran, tantôt en volant vers l'objectif, se posant même sur la lentille, obstruant grossièrement l'écran d'une vilaine tache noire mobile. On se dit que, chez Pathé, on a vécu toutes les infamies, et puis ils arrivent toujours à nous surprendre !

 


 

Mis en lumière par MAYDRICK dans PLEXES
Poster un commentaire -